Caudium et Montesarchio

Il vient en premier le œuf ou la poule?
En premier Caudium ou les Caudiniens?
Qui a donné le nom à qui?

Nous ne le savons pas. Comme ne savons pas ni le nom ni la forme exacte utilisée par les Samnites. Mais nous savons que les Grecs l’appelaient Kaùdion et qu’elle existe depuis le VIIIe siècle avant j.-c.,le même où Rome a été fondée, son ennemie implacable.

Elle fut la capitale des Caudiniens, une des quatre tribus qui composaient la Ligue Samnite avec les Hirpins, les Caracéniens et les Pentriens. Elle a combattu plusieurs guerres avec Rome, passant à l’histoire comme le lieu où on conclut la paix suite à la bataille des Fourches Caudines, mais à la fin elle fut vaincue par son rival. Dès que les circonstances le permisent, Caudium se rebella contre la domination romaine, en s’alliant avec les ennemis de la Lupa. Auparavant elle a combattu à côté de Pirro, puis à côté d’Hannibal, elle a perdu tout vestige de la liberté et a été frappé durement. La tribu a été démembrée: le terme Caudiniens est passé à désigner seulement les habitants de la ville et les villages environnants.
Elle conserve seulement son ancienne vocation commerciale, fille de la position bien sûr favorable et renforcée par le passage de la Voie Appienne. A Caudium et tout autour vivent aussi des personnalités importantes du monde romain, comme Cocceio Nerva, ancêtres de l’empereur, qui donne l’hospitalité au poète Horace dans sa villa. On trouve des références à la ville même dans Pline l’ancien, qui nous parle de l’établissement d’une colonie de vétérans d’Auguste, et dans Virgile, dans le livre II des Géorgiques (verset 38) fait l’éloge de la qualité des olives du Taburno.

Avec la chute de l’Empire romain il y a une période d’instabilité politique: d’abord les Ostrogoths, puis les Byzantins n’arrivent pas à fonder un royaume assez fort. Au contraire, l’ entreprise reussit aux Lombards, peuple barbare venant de Pannonie, qui forment un important Duché, ayant comme capitale le voisin Bénévent. La vallée Caudine, puis, se retrouve à être l’ avant-poste naturel de la ville.

Au cours de cette période il a commencé le processus de fortifications: la population se retire sur les hauteurs environnantes, à la recherche des endroits plus sûrs et plus défendables. La colline rocheuse dominant Caudium est devenue Montesarchio.
Les Lombards construisent le noyau central de la tour et le corps d’origine du château, en plus du bâtiment du village dit Latovetere. Ensuite au XIIe siécle il suit les Normands, qui réussissent à unifier toute l’Italie du Sud. Ceux-ci ont donné encore un élan à la croissance de Montesarchio: ils ont agrandi le château et construit un autre village, dit Latonuovo, situé sur le côté opposé de la tour.
Avec la chute des Souabes, sanctionnée à Bénévent avec la mort de Manfred, fils de Frédéric, Montesarchio, passé aux de la Lagoniere, des nobles arrivés avec le roi Charles ier d’Anjou. Il est resté dans leurs mains de 1278 à 1480, puis il passe aux Carafa, nobles napolitains, qui l’ont occupé jusqu’à 1528.
Partir de ce moment, jusqu’à l’abolition de la féodalité, Montesarchio fut un fief d’Avalos, dont le palais est toujours debout Piazza Umberto I, à val de la colline rocheuse. Au fur et à mesure la petite ville a repris à élargir vers la plaine. Il est inutile de le dire, aujourd’hui le centre de Montesarchio coïncide partiellement avec les restes de l’ancienne Caudium.
Le cercle est fermé.