Le Chateâu

Le château de Montesarchio a surgi presque certainement sous la domination des Lombards. Au commencement était beaucoup plus petite la structure que nous voyons aujourd’hui: pour autant que nous sachions, à l’époque, la forteresse était un polygonale corps arrière.

Avec l’arrivée des Normands en Italie du Sud, les châteaux ont été renforcés et élargis, particulièrement sous le règne de Frederick II, empereur romain (1211-1250), qui craignait d’éventuelles attaques des troupes papales. Selon une hypothèse récente, le périmètre du Château de Montesarchio augmenta considérablement juste en ce stade.

Les Angevins ont succedé aux souabes: la Valle Caudina est progressivement devenue un fief des “de la Lagoniere” (Della Leonessa), qui ont gagné première Montesarchio et Airola (1278), puis les autres pays.

En 1480, Montesarchio va aux “Carafa”, une puissante famille de la noblesse napolitaine. Ce sont des années particulièrement importantes pour la tour et le château: c’est à cette époque que Francesco di Giorgio Martini, artiste siennois, projette l’extension des deux immeuble. Il remonte donc à la fin du XVè siècle ou au début du siècle prochain, l’extérieur du château, en grande partie encore bien visible.

Mais celui-ci n’a pas été le dernier remaniement de la structure: devenue de moins en moins importante, grâce au déplacement à val des seigneurs féodaux (les d’Avalos), la forteresse a été utilisée comme prison. On date de cette époque des bâtiments de tuf et de pierre, construits pour des fins pratiques.

Au XXe siècle, la structure a été utilisée comme un orphelinat.
Enfin, après les réparations et modernisations qui ont marqué ultériorement son apparence, le château devint le siège du Museo Archeologico Nazionale del Sannio caudino, inauguré le 30 juin 2007.